Une héroïne est née !

Qui est Molly Dolly pour toi  ?
Molly Dolly est née sous mon crayon, elle fait partie de ma vie. Je l’ai vu évoluer en même temps que moi. Maintenant, elle vit et est devenue une personne à part entière, il m’arrive même de discuter avec elle…

Molly est indépendante, fière et ne se sent jamais victime. Elle s’assume complètement et s’aime avec ses imperfections. Elle est consciente qu’elle est responsable et créatrice de tout ce qui lui arrive, dans les situations agréables tout aussi bien que celles moins agréables.

C’est une femme heureuse, resplendissante, elle dit oui au changement, à l’évolution, à la transformation, à l’innovation !
Elle est captivante. Elle apprécie la vie et en est reconnaissante pour tout ce qui est.
Elle est la femme que j’aspire devenir !

Depuis quand fais-tu ce personnage  ?
Molly Dolly existe maintenant depuis près de 22 ans.
Elle a fait son apparition après un événement marquant, qui m’amena dans le monde des artistes. Un monde fascinant.

En tant qu’élève d’un artiste, j’exposais mes petites sculptures faites dans des barres de savon, au symposium « Rencontre IV » à Saint-Jean-sur Richelieu.
Et c’est là que j’ai fait la connaissance de M. Jean-Louis Toutain, artiste-peintre et sculpteur français.

Qu’est-ce que M. Jean-Louis Toutain vient faire dans la création de Molly Dolly  ?
Cette rencontre fortuite avec M. Toutain, un homme authentique dont les œuvres sont fascinantes, sobres, massives et du même coup légères, dynamiques et joyeuses, fut l’élément déclencheur de mon aventure. À ce symposium, après nos présentations, il a voulu voir mes petites œuvres. Après les avoir regardés, il m’a dit que j’avais dépassé mon maître !!! J’étais enchantée.

De cette rencontre, cet homme de renommée internationale, ayant étudié aux Beaux Arts à Paris et reçu en 1991, la Médaille du Meilleur Ouvrier de France pour son œuvre sculpturale et décorative, m’a demandé d’être son arpette. À 2 reprises, j’ai été son arpette et son aide pour réaliser 2 sculptures « monumentales » en béton, ici même au Québec. La première en 1995, à St-Jean-sur-Richelieu, et la seconde, en 1996 à Saint-Antoine sur le Richelieu. (De plus, il m’a offert un cours de moulage à son atelier près de Toulouse).
Imaginez-vous comment je me sentais ? Choyée et honorée !

Comme vous vous l’imaginez, nous (mon mari et moi) nous sommes liés d’amitié ainsi qu’avec sa charmante épouse Gisou. Nous avons eu plusieurs conversations très intéressantes. Ils m’ont redonné tous deux, confiance dans ma capacité de créer !
M. Jean-Louis Toutain avait confiance en moi !

C’est alors que je me suis penchée sur mes cahiers à dessin pour donner naissance à Molly Dolly.

Comment se fait-il que nous n’ayons pas encore vu Molly Dolly  ?
Ce n’est qu’en 2016, avec l’intervention de 2 femmes vraiment spéciales, l’une conseillère pour femme qui désire réussir et « botteuse de fesses » et l’autre, coach de vie avec des dons particuliers, m’ont encouragées à faire connaître Molly Dolly et à créer une page Facebook dédiée à mon héroïne.

Depuis, tous les mardis, sur ma page Facebook (Gill – Guylaine Benoit), selon la citation choisie, je mets en scène Molly Dolly !
Ce ne sont pas des toiles peintes, mais des dessins coloriés numériquement.

Depuis quand peins-tu Molly Dolly alors  ?
À l’acrylique sur toile, depuis peu, 2 ans peut-être…

Je reconnais Molly Dolly comme une leader dans sa façon d’être, elle convainc facilement les femmes à prendre leur place, à apprécier qui elles sont et à avoir confiance en elles et en la vie. De ces faits, Molly Dolly m’amène à vouloir user de mes capacités pour faire passer son message. Faire prendre conscience aux femmes qu’elles peuvent réussir à devenir ce à quoi elles aspirent vraiment.

Molly Dolly me donne l’envie de devenir une artiste-peintre-entrepreneure et m’invite à me dépasser.
J’en suis qu’à mes balbutiements… j’ai confiance, c’est elle qui me pousse !!!
Merci Molly, tu m’inspires tellement !